Julien Berthier

Julien Berthier

Né en 1975 à Besançon (France)
Vit et travaille à Paris (France)

« Ne pas laisser le monde aux mains des spécialistes. » En construisant des objets – à la fois hyperréalistes et néanmoins fictionnels – qu’il confronte à l’espace public, Julien Berthier reste fidèle à cette déclaration. L’artiste poursuit une ambiguïté permanente dans les œuvres et les situations qu’il produit. Il nous offre à la fois des objets plausibles (qui pourraient tout à fait exister dans le monde dans lequel nous vivons) et leur critique. Loin de l’idée d’améliorer le monde, l’artiste utilise l’ironie, en tant qu’acte de feindre l’ignorance pour susciter un questionnement, afin d’introduire une réflexion plus générale sur notre société. Les œuvres de Julien Berthier peuvent «modifier la vie sociale, contribuer à son amélioration, en démasquer conventions, aspects inaperçus ou refoulés [ce qui] revient à parler pareil (comme tout citoyen que concerne la vie publique en milieu démocratique) et autrement (en usant de moyens, d’ordre artistique, à même de susciter une attention plus aiguë, plus singulière que celle que permet le langage de l’art un langage social). Il s’agit de faire du langage de l’art un langage à la fois intégré, donc capable d’être entendu, et dissonant, c’est-à-dire dont le propos vient mettre en débat l’opinion dominante.» (Paul Ardenne, in L’art contextuel, 2004).https://www.arte.tv/fr/videos/094929-005-A/julien-berthier/

Pour la galerie Hyperbien, Julien Bethier réalise

RIEN DE SPÉCIAL
Avec ce titre pied-de-nez à toute forme d’injonction, ici celle du projet fini.
bouclé. abouti. Julien Berthier inverse la proposition d’exposition et donne à son projet – qui prendra la forme ultime d’une publication – une dimension à la fois préparatoire et rétrospective.
Pour ce faire, il transforme l’espace de la galerie en un lieu d’archivage, de recherche, d’expérimentation (dans les ateliers de l’école) et même de production.
Un laboratoire en somme où carnets, dessins préparatoires et maquettes, montrées sur des rayonnages, rendent visible la forme pensée avant la réalisation – ou pas – de pièces à l’échelle 1.1
Projet ultra-généreux, ouvert aux étudiants de l’Ecole d’Art, Julien Berthier nous montre les étapes cruciales et qui restent généralement cachées de son processus de travail.
Vous avez dit rien de spécial ?